Hôpital et Asclépiéion

L'hôpital permet de soigner les troupes blessées afin qu'elles puissent à nouveau rejoindre l'armée. 

Il permet de reconstituer plus rapidement les pertes après des batailles majeures. Il n'est pas moins cher de soigner : les coûts sont les mêmes que pour la formation de nouvelles unités ; cependant, le temps de guérison des troupes blessées est deux fois moins long que celui de la formation d'une nouvelle unité.


Troupes blessées


  • Lorsque les unités d'un village doté d'un hôpital prennent part à une bataille, 40 % des pertes au combat reviennent au village en tant que blessées.
  • Cela fonctionne pour toutes les batailles auxquelles les troupes ont pris part : en attaque, en défense ou en assitance.
  • L'utilisation de bandages (équipement du héros) n'a pas d'incidence sur ce système. Par exemple, si l'armée a subi 100 pertes et que le héros a utilisé 33 bandages, 33 unités seront récupérées tandis que 40 seront blessées.
  • Les engins de siège (béliers et catapultes), les colons et les administrateurs (chefs..) ne peuvent pas être blessés. Le héros n'est pas non plus concerné par l'hôpital.
  • Les troupes tuées en s'échappant des pièges ne sont pas non plus blessées.
  • Seules les unités d'un village disposant d'un hôpital au moment de la bataille peuvent être blessées ; sinon, elles meurent de façon habituelle.
  • Une unité blessée ne peut pas se battre, mais elle ne consomme pas non plus de céréales.


Soins


  • L'hôpital dispose d'une file d'attente de guérison qui fonctionne de manière similaire à la file d'attente d'entraînement dans les casernes ou les écuries.
  • Soigner une unité coûte le même prix que former une nouvelle unité de ce type.
  • L'infanterie et la cavalerie sont soignées dans la même file d'attente.
  • La vitesse de guérison des troupes n'est pas affectée par les bonus d'artefact ou d'alliance ni les équipements du héros.
  • La durée de guérison dépend du niveau de l'hôpital et est deux fois plus rapide que celle de l'entraînement.


Exemple de soin

  • Une caserne de niveau 20 forme une Sentinelle en 80 secondes.
  • Un hôpital de niveau 20 soigne une Sentinelle blessée en deux fois moins de temps, soit 40 secondes.


Déclin des blessés


Les troupes blessées qui ne sont pas en phase de guérison, meurent progressivement, à raison de 10 % par jour. Dès qu'une unité est ajoutée à la file d'attente de guérison, elle ne peut plus mourir.


Destruction de l'Hôpital et conquête


  • Lorsque l'hôpital est détruit, la file d'attente de guérison est maintenue, et toutes les troupes déjà ajoutées à la file d'attente continueront à être soignées (tout comme la file d'attente d'entraînement pour les casernes). Les troupes blessées qui ne sont pas en file d'attente continueront également à mourir au taux normal de 10 % par jour.
  • Si l'hôpital est détruit lors d'une bataille, les défenseurs blessés dans cette bataille sont générés, mais ils ne pourront être soignés que lorsque l'hôpital sera reconstruit.
  • Lorsque le village est conquis, toutes les troupes sont supprimées, y compris celles qui sont blessées.



Asclépiéion


L'Asclépiéion est un bâtiment spécial des Spartiates, qui remplace l'hôpital dans leurs villages. Il offre les mêmes caractéristiques que l'hôpital, mais avec un avantage important : au lieu de récupérer 40 % des pertes des batailles, il en récupère 60 %. L'Asclépiéion est également plus facile à construire, car il est moins cher et exige moins de pré-requis. Il génére également un peu plus de points de culture que l’Hôpital.

Cette réponse a-t-elle été utile ? Oui Non

Envoyer vos commentaires
Désolés de n'avoir pu vous être utile. Aidez-nous à améliorer cet article en nous faisant part de vos commentaires.